Monorailcat

Sandisk Sansa Clip+

icon 31/07/2016 - Comments are closed

J'utilise un balladeur Sandisk Sansa Clip+ sans avoir eu le moindre problème depuis 2010.

Il y a quelques jours, le bouton poussoir de mise en marche ne fonctionnait plus, la partie extérieure du bouton bougeait sans actionner les contacts.

Démontage
C'est la partie la plus délicate, la face arrière est clipsée sur la face avant (sans colle).
Seuls le haut et le bas ont des gros clips faciles à actionner, mais j'ai décidé de l'ouvrir par le haut pour éviter de toucher les fils de la batterie (un court-circuit ferait beaucoup de dégâts).

La solution qui semble la plus pratique est d'enfoncer une lame de cutter (attention aux doigts), entre la face avant et l'arrière, au niveau du bouton d'alimentation, puis de faire levier.
Une fois qu'un ou deux clips ont bougé, on peut glisser la lame un peu plus loin sur les côtés et le bas. Il faut un peu forcer, la batterie est légèrement collée à la coque arrière et au PCB.

Le PCB est vissé à la face avant, mais l'écran est collé sur la face avant, j'ai décidé de ne pas y toucher pour garder l'écran aligné et fonctionnel.

Identification
Sandisk Sansa Clip plus system board
Le dos du PCB est assez simple :
  1.  SoC Sandisk (ASIC custom?) en boitier BGA
  2.  Mémoire Flash Sandisk 2Gio, (probablement 32nm)
  3. Radio FM RDA5802E
  4. Batterie Li-po BAK 323036 (dimensions L l e en mm et dixièmes de mm), 290mAh

Réparation
J'ai trouvé les soudures du bouton poussoir arrachées, et le bouton poussoir entre la batterie et le SoC.
Un test avec un tournevis à permis de vérifier qu'aucune piste n'a été arrachée, et la re-soudure du bouton poussoir à réglé le problème.
Sandisk Sansa Clip plus broken switch solder joints

Dans le doute, j'ai aussi refait quelques autres soudures peu chargées en étain.
Sandisk Sansa Clip plus repaired switch solder joints


Références

icon Tags de l'article : , ,

Oregon Scientific RM822

icon 29/04/2016 - Comments are closed

J'utilise un réveil Oregon Scientific RM-822 depuis plus de 10 ans. Le mécanisme de la base est assez fragile, et une fois cassé, le rétro-éclairage n'est plus activable, et l'horloge n'est plus synchronisée par radio.

Réparation DCF77
Le démontage est délicat, les fils du buzzer sont trop courts et cassent facilement :
Snapped wires
On identifie rapidement les fils et leur emplacement sur le PCB :
  • L'antenne, à gauche de l'interrupteur S7
  • Le buzzer, en haut à gauche du PCB, noté BZ

replaced wires

Le montage mécanique est astucieux, il faut arriver à faire passer les fils dans la charnière à gauche du réveil (face).
fixing antenna
Un peu de colle permet de tenir le noyau et les deux parties du boitier.

En testant, le symbole de l'antenne (0, 2 ou 3 arcs) clignote et indique que le réveil reçoit bien des données.
test
Après une dizaine de minutes, le réveil est bien à l'heure.

Réparation Buzzer
En réparant l'antenne DCF77, j'ai abimé la cellule piezo du buzzer (probablement en tirant sur les câbles en démontant le boitier). Comme la cellule ne fonctionne quasiment plus (bruit très faible et résistance parallèle de quelques Ohms), je l'ai remplacé par une cellule "heavy duty", nettement plus bruyante.
Piezo fix

Références

icon Tags de l'article : ,

Écran LCD HP L1706 : Réparation

icon 27/03/2016 - Comments are closed

Écran
En général, il est assez facile de récupérer des écrans bas de gamme agés de 5 à 10 ans. Pour la majorité, le rétro-éclairage de l'écran clignote, puis finit par s'éteindre. En général, ce problème est dû à la faible durée de vie de certaines capacités (souvent sous-dimensionnées en ESR, en courant et en température). Parfois, les diodes de redressement s'abiment du fait des pics de courant non-absorbés par les capas usées. Mais en général, une réparation coûte moins de 5EUR.

Sur cet écran (plutôt milieu de gamme), le fusible côté secteur était fondu et les capacités du côté secondaire étaient en bon état.

/!\ Danger
Des tensions dangereuses sont présentes sur la carte d'alimentation, ne rien toucher sans l'avoir débranchée et déchargé la capacité primaire.
/!\ Warning
Dangerous voltages are present on the power board, do not touch it until it is unplugged and its primary capacitor is discharged.

Panne
Sur ces écran, seulement la carte d'alimentation (modèle 715G1502, fabriquée par AOC) est défectueuse, la dalle et la carte gérant l'affichage sont encore fonctionnelles.

En regardant la carte d'alimentation, la capacité qui lisse la tension du secteur (C905) fuit légèrement, et le mosfet de découpage (Q903) a l'air d'avoir bien chauffé.
Faulty 715G1502 power board, primary side
En sortant le multimètre, la capa de lissage n'est pas en court-circuit et n'a pas de résistance de fuite trop faible, par contre le mosfet de découpage est en court-circuit.

Après remplacement par un MOS équivalent, l'écran s'allume, mais le transformateur couine par intermittances à 100Hz, et le mosfet est brûlant (>100°C au toucher).
Mon voltmètre affiche "Hors-Calibre" quand je mesure la tension hachée au primaire du transformateur flyback (AC) et sur la capacité de lissage (DC).
Avec un autre voltmètre (2kV max), je mesure entre 500V et 800V DC et 200V AC aux bornes de la capacité C905, et du coup je n'ose pas mesurer au primaire du transfo...

Réparation
Cette carte converti la tension du secteur en +5V et +12V, permanents, avec un convertisseur flyback. Un deuxième convertisseur (activé uniquement quand l'écran fonctionne) convertit le +12V en 800V~2kV pour les tubes CCFL du rétroéclairage.
Comme la partie primaire ne fonctionne pas, et que le secondaire a des diodes de redressement fonctionnelles, on peut alimenter les sorties +5V et +12V directement, tant que le primaire n'est pas branché.

La première réparation rapide a concisté à brancher directement une alimentation de PC (connecteur Molex 8981) sur les pistes du +12V (Cathode de D902) et +5V (Cathode de D904). Ça fonctionne, mais l'encombrement des connecteurs et les câbles empêchent de fermer la coque de l'écran et d'éloigner l'écran de l'alimentation.
Temporarly fixed 715G1502 power board

La réparation définitive conciste à scier le primaire et le secondaire de l'alimentation (seule la partie "inverter" pour le rétroéclairage CCFL est gardée).
On ajoute un régulateur à découpage 12V -> 5V à base de LM2576 et une banque de capacités de découplage pour les rails 5V et 12V.
Le rail 12V est fourni par une alimentation externe (12V, >3A), via un connecteur "barrel" (DIN 45323 5-2mm ou IEC 60130-10 type A).
LM2576 quick fix

Le câblage du connecteur CN902 est identifiable :
CN902

Fixed 715G1502 power board
Il faut bien isoler la carte d'alimentation 12-5V, et utiliser du scotch isolant pour fixer la carte et les câbles.


Le seul défaut vient de la résistance DC du câble et du connecteur, qui fait légèrement chauffer le câble et le connecteur).
Fixed L1706 monitor

Références

icon Tags de l'article : , ,

Convertisseur USB-PS/2

icon 05/03/2016 - Comments are closed

Fonctionnement
J'ai voulu utiliser un convertisseur USB-PS/2, pour utiliser un clavier PS/2 avec un PC portable qui n'a que des ports USB.

En général ces systèmes utilisent un petit microcontrôleur avec un périphérique USB host et émulent le protocole HID. Les périphériques PS/2 sont en général "bit-bangés".
Il existe des notes d'application avec des microcontrôleurs Microchip (PIC16/PIC18/dsPIC33), Atmel (ATMegaU/ATXMega), TI (CC25xx) qui incluent un périphérique USB host et un core 8bit suffisament rapide pour gérer l'USB et bit-banger deux lignes PS/2.
Microchip appnote USB to PS/2

Par flemme de coder le soft, j'ai préféré commander un module tout fait. Le problème, c'est qu'à la réception de ma carte, le contrôleur était détecté aléatoirement par le port USB et les claviers/souris ne fonctionnaient pas (Pas de signal sur tous les pins des connecteurs PS/2).

Réparation
failing usb-ps2 converter
En ouvrant on remarque bien qu'il n'y a pas grand chose : un microcontrôleur/ASIC dans un "Chip on Board" résiné, une capa de découplage pour la forme, et 3 connecteurs.

En testant à l'ohmmètre, on remarque que des soudures et un connecteur PS/2 sont cassés.
Un examen du PCB montre qu'il devrait y avoir une capacité C1 pour découpler l'alimentation.

Après changement d'un câble (je n'utilise que le clavier) et soudure d'une capacité de découplage (47µF 25V, mais la valeur n'est pas critique entre 100nF et 100µF), le convertisseur fonctionne.
fixed usb-ps2 converter

Par curiosité, les chip-on-boards ressemblent à ça, avant qu'ils soient noyés dans la résine.
Chip on board Sparkfun

Références

icon Tags de l'article : ,

Hub USB Silvercrest 2040X

icon 10/12/2015 - Comments are closed

Ce hub est fabriqué par Targa et vendu par Lidl.

Après avoir été utilisé, il est détecté aléatoirement par le pc, et sa LED s'éclaire faiblement. Dès qu'on y branche un périphérique USB, sa LED s'éteint et il ne fonctionne plus, ce qui présuppose un problème d'alimentation.

L'alimentation provenant du port USB est filtrée par une inductance de choke et une capacité, avec ensuite un régulateur LDO pour alimenter le hub en 3.3V.
silvercrest hub with shorted inductor

L'inductance LB1 est légèrement gondolée et à une résistance série de 2.4kΩ, ce qui la rend inutilisable. Il est possible qu'elle ait chauffée en consommant trop de courant sur le hub (qui n'a aucun polyfuse ni protection).

inductor shorting
Une réparation sommaire conciste à remplacer l'inductance LB1 par un fil.

icon Tags de l'article : ,