Monorailcat

Sun Ultra 1 : Hardware

icon 19/02/2016

Hardware
Cette station est le haut de gamme de 1995.
Sun Ultra 1 front
Tout est fait sur-mesure par Sun ou utilise des composants haut-de-gamme.
Beaucoup de connecteurs internes ou externes sont exotiques, mais ont été choisis avant que les PC soient répandus, et où chaque constructeur avait ses propre standards de câblage.

Configuration :
  • CPU : UltraSPARC, 64-bit, 143MHz
  • RAM : 192Mio DSIMM (4x16Mio + 2x64Mio, 2 slots libres), bus 288bits (256 + ECC), les modules s'installent par paire
  • Disque dur : Quantum 1Go 5400rpm SCSI (SCA)
  • Lecteur CDROM : Non-installé
  • Lecteur disquette : Non-installé
  • Carte Graphique : TurboGX 1Mio, 8-bit, sbus
  • Carte d'extension sbus : Réseau/SCSI (un slot sbus libre)
  • Alimentation : Monstre de 180W (au moins deux canaux complètement distincts, et une sortie 230V commandée)

Sun Ultra 1 overview
Sun Ultra 1 motherboard

Câblage
Tout est différent des PC. Par exemple, la souris est branchée au clavier, qui est branché à la carte-mère avec un connecteur mini-din à 8-pins (incompatible avec les claviers PS/2). L'écran utilise un connecteur 13W3, avec 3 coax et 10 pins dans un connecteur de la taille d'un DB-25, mais pas avec le même pinout que les écrans SGI ou NeXT.
Sun Ultra 1 back

Par chance, j'ai pu avoir un clavier avec la machine, mais je n'ai pu récupérer qu'un câble 13W3 mâle, il va donc falloir bricoler.

Ventilateur
En branchant la machine pour la première fois, on découvre que le ventilateur du processeur ne fonctionne pas, et qu'il utilise un connecteur Molex micro-fit introuvable.
Le ventilateur d'origine est un "Elina Fan" KDA1205MB8P : 50mm de diamètre, 10mm d'épaisseur, 5 pales, "middle speed", 12V, 140mA, ~5'000rpm, ~10CFM.
Pour éviter une surchauffe, il faut le remplacer par un ventilateur équivalent, un "ADDA" AD0512MB-G76 : 50mm de diamètre, 10mm d'épaisseur, 7 pales, "middle speed", 12V, 90mA, ~4'600rpm, ~10CFM.
Sun Ultra 1 fan replacement
Le connecteur et le câble se changent en quelques coups de fer à souder.

Console
Comme j'ai mis un peu de temps à faire fonctionner l'écran, j'ai vu qu'il était possible d'utiliser la machine à partir d'une console (Port A, 9600 8N1).
C'est un câble DB25, mais il n'y a que 3 fils à souder. On peut même recycler un câble DB25 mâle d'imprimante.
Ici on va le relier à un PC avec un connecteur DB9 :
|  DB25    | Signal |  DB9  |  Signal |
|----------+--------+-------+---------|
|   2      | Tx Out |   3   |  Rx In  |
|   3      | Rx In  |   2   |  Tx Out |
|   7      | GND    |   1   |  GND    |


Il faut aussi même s'assurer que les ports A et B sont configurés en mode RS-232, avec les jumpers J2104 et J2105 (Reference Manual, pages 4-1 à 4-3).
Il n'y a plus qu'à brancher à un PC avec un terminal, et on devrait voir rapidement des infos quand la machine démarre.

Affichage
Faire un adaptateur 13W3 vers VGA m'a pris du temps et plusieurs essais, simplement parce qu'il y a plusieurs standards (SGI, IBM, NeXT, Apple, Sun...), il est même possible d'avoir différents standards pour une même marque.

Pour une station Sun Ultra 1 avec une carte TurboGX :
|  13W3  |  Signal   |  VGA  |
|--------+-----------+-------|
|   1    | Serial R  |  NC   |
|   2    | V Sync    |  NC   |
|   3    | Sense 0   |  NC   |
|   4    | Sense GND |       | ---+
|   5    | C Sync    |  13   |    |
|   6    | H Sync    |  NC   |    |
|   7    | Serial W  |  NC   |    |
|   8    | Sense 1   |  NC   |    |
|   9    | Sense 2   |       | ---+
|   10   | Sync GND  |  10   |
|   A1   | Red       |  1|6  |
|   A2   | Green     |  2|7  |
|   A3   | Blue      |  3|8  |
Les pins Sense 2 et Sense GND sont reliés pour que la carte graphique se configure en mode 1152x900@76Hz (et détecte un écran).
Sun Ultra 1 13W3 to VGA DIY cable
Sur cette carte, les synchros verticales et horizontales ne sont pas supportées, il faut utiliser la synchro composite à la place (qui n'est pas supportée par beaucoup d'écrans LCD).

RTC/NVRAM
Sur les machines SUN, des paramètres propres à la machine, l'heure et l'adresse MAC de la carte réseau sont stockées dans une SRAM avec une batterie on-chip. Ça fonctionne très bien, mais la durée de vie de ces puces est de l'ordre de 15 à 20 ans. Au delà, il faudra changer la puce ou découper la puce pour changer la pile.

On commence par enlever la puce de son support (Reference Manual, page 10-10) en notant la position du détrompeur (côté CPU) :
Sun NVRAM removed

Ensuite, on va limer le boitier de la puce pour atteindre les contacts de la pile, du côté opposé au détrompeur :
grinding the Sun NVRAM
Pendant cette étape, il est pratique de placer la puce dans un étau, pour être sûr de limer horizontalement.

Une fois les contacts atteints, on peut venir y souder un support de pile CR20xx ou bien des piles AA/AAA :
modified Sun NVRAM
Il ne reste plus qu'a remettre la NVRAM dans son socket (détrompeur côté CPU).

Les horloges RTC/NVRAM DS1553 ont l'air compatibles pin-à-pin, avec les mêmes fonctionalités et les mêmes registres.

Upgrades
Le disque dur d'origine (1Go, 5400rpm) a été remplacé par un disque dur plus récent (18Go, 10krpm avec un bruit d'aspirateur), pour avoir un peu plus de place pour Solaris 8 (l'installation complète prend 1.3Go).
Un lecteur de DVD SCSI a été ajouté pour tenter de démarrer depuis un CD, mais il semble y avoir des histoires avec des secteurs de 2048 et 512 octets.


Notes
  • Il n'est pas possible d'écrire dans la console série si le clavier est branché
  • L'écran ne s'allume pas si le clavier n'est pas branché

Références

icon Tags de l'article : , , ,

Comments are closed

icon Flux RSS des commentaires de cet article

Comments are closed for this entry.